Avant son intervention technique, il arrive régulièrement qu’un technicien de maintenance informatique se plaigne de devoir passer par son bureau. A t-il raison de ne pas souhaiter passer par son service maintenance avant de réaliser son premier diagnostic de panne ? Est-ce une perte de temps ou au contraire un gain de temps ? 

Dans cet article nous allons voir les raisons qui poussent les entreprises à mettre en place cette organisation. 

Le regard du jeune technicien de maintenance SAV

Bien souvent lorsque je pose la question à un technicien de maintenance industrielle, sa réponse est assez négative sur ce point. Généralement, ce dernier va mettre en avant les raisons premières qui caractérisent le poste de technicien ou bien même le métier de technicien. 

Dans un premier temps, il va avancer les compétences professionnelles attendues (ce qu’il va être amené a réaliser lors de son intervention)

  • La connaissance du matériel,
  • La capacité à remplacer le matériel défectueux, 
  • Les compétences techniques liées au secteur d’activité,
  • La remise en état des équipements,
  • La remise en service de ces derniers…

Ce qu’il pense de lui

  • Le fait d’être perçu comme un bon dépanneur,
  • D’avoir un bon relationnel clients…

Voir ce qu’il imagine comme solutions 

  • Les outils informatiques,
  • Le téléphone et autres conditions de travail,
  • Le support technique qui pourrait faire le relais,
  • La télémaintenance pour commencer la maintenance préventive avant son arrivée…

Il ne s’agit néanmoins pas de la majorité des techniciens. Ceux qui ont une plus grande expérience professionnelle du métier de technicien ne pensent pas forcément la même chose.

Le technicien maintenance avec une expérience professionnelle 

Contrairement au jeune technicien, celui qui a une certaine expérience ne va pas mettre les mêmes arguments en avant. Bien au contraire !

Il va mettre en avant les bienfaits de cette réunion matinale.

  • La possibilité d’échanger avec d’autres chargé d’affaires,
  • De prendre connaissance de l’historique du site avant d’intervenir sur les systèmes électroniques numériques,
  • Définir et anticiper le mode opératoire avec le responsable maintenance,
  • Prendre connaissance du DOE (Dossier des ouvrages exécutés),
  • Analyser les heures possibles d’intervention,
  • Anticiper le travail en hauteur…

Il sait reconnaitre aussi que cette présence va lui permettre

  • Vérifier l’état de ses EPI (Equipement de protection individuelle),
  • Contrôler le stock de pièces détachées qu’il a dans son véhicule d’intervention,
  • Planifier ses interventions et organiser son planning tranquillement,
  • Faire un réassort de produit consommable (ex : Bombe pour déclencher un détecteur incendie..)

La vision du manager de proximité ou du responsable maintenance

Le passage des membres d’une équipe le matin avant qu’ils ne soient en intervention est obligatoire (bien souvent !). C’est d’ailleurs presque le seul moment ou le directeur technique du service maintenance va pouvoir mesurer les indicateurs individuels de chaque technicien. 

Il va pouvoir faire le point sur les interventions de la veille

  • S’assurer que son technicien de maintenance électrique est parvenu a remettre en état les équipements du maitre d’ouvrage,
  • Que la gestion de la maintenance corrective est positive,
  • Qu’il a réussi à mettre en service les baies informatiques, 
  • Il a besoin de faire le point sur le planning des maintenances préventives,
  • Faire le point avec son bureau d’études sur l’avancement,
  • Échanger avec tous ls techniciens et apporter son expertise sur les problèmes rencontrés…

Le chef d’équipe doit être rigoureux lors de cette réunion. Il s’agit du seul moment de la journée où il va pouvoir croiser son équipe au complet. Il va également recueillir les besoins dans le but de chiffrer les travaux supplémentaires et les transmettre au technico-commercial. 

Le manager doit être légitime à son poste et avoir une expérience significative. Il devra percuter rapidement et desceller les problèmes des membres de son équipe.

Il doit s’occuper de la gestion de la maintenance et définir les objectifs des techniciens pour atteindre les objectifs du service maintenance.

En conclusion, même si parfois le technicien râle un peu car il doit commencer sa journée dans les locaux de son entreprise, sa présence n’en demeure pas moins indispensable. Elle va servir l’individu dans son organisation mais également le collectif. Il s’agit d’un travail en équipe. En peu de temps il se passe beaucoup de choses. A mon avis cette réunion est essentielle !