Saviez vous qu’il existe une action qui permet de protéger les intérêts de l’entreprise ? De valoriser le coefficient sur affaires ? Que cette action doit-être mise en oeuvre par le technicien lors de chaque intervention ? Dans cet article, je démontre comment un simple réflexe peut permettre au technicien de se couvrir et de défendre la rentabilité de ses interventions.

Qu’est-ce qu’un état des lieux pour un technicien de chantier

Intervention du technicien de maintenance sous contrat 

Il est établi que pendant la durée du contrat de maintenance le technicien doit effectuer :

  • Les diagnostics techniques,
  • Le diagnostic de performance énergétique (suivant métier), 
  • La remise en état des équipements suivant les règles de l’art (code de la construction),
  • Mise en conformité du site,

Généralement, le contrat de maintenance comporte deux parties. Et même si nous retrouvons régulièrement des contrats types, le technicien doit respecter les conditions particulières et les conditions générales de ce dernier.  Il doit assurer :

  • Visites préventives,
  • Visites correctives,

Le contrat doit prendre en compte le nombre de visites. Sur ce même document on retrouvera également :

  • La liste du matériel présent,
  • Les conditions particulières (attention elles priment sur les conditions générales),
  • La durée du contrat,
  • Si le contrat inclus les pièces détachées,
  • Si le délai d’intervention est soumis à une astreinte,
  • Les particularités de l’installation (travail en hauteur…)
  • Heures des interventions (on peut vous demander de travailler en dehors des heures ouvrées) 
  • Les prestations du technicien …

Lors de la première visite et donc de la prise de possession du bâtiment le technicien devra réaliser un état des lieux. 

Cet état des lieux permet :

  • Au technicien de prendre des photos et de les annexer au contrat,
  • De constater dégradation visuelle,
  • Déceler le matériel vétuste,
  • Les dégâts, les malfaçons

D’une manière générale, il est important de faire une photographie de l’existant. L’idée majeure étant de ne pas être accusé pour :

  • Une détérioration,
  • Un mauvais état du matériel avant l’arrivée du technicien,
  • Une usure normal de certaines pièces, 

Plus le technicien est précis avec la maitrise d’ouvrage, plus il augmentera son taux de fidélisation auprès de ce client. Connaitre les droits et les devoirs permet d’éviter :

  • La contestation,
  • Mise en demeure,
  • Dommages et intérêts,
  • Résiliation du contrat de maintenance,
  • Faire des travaux sans les vendre,
  • Indemniser le client,

Une fois cet état des lieux réalisé, tous les travaux supplémentaires pourront et devront être facturés à son client (sauf motif légitime dans le contrat). Il doit ensuite être envoyé par lettre recommandée avec accusé de réception à son client (preneur, occupants, facilities management…) 

Intervention du technicien travaux neuf

L’idée est naturellement la même. Dans les faits sa mise en application est un peu différente. Il doit tout comme pour le technicien de maintenance réaliser cet état des lieux obligatoirement avant de commencer les travaux nécessaires. 

Le technicien travaux neuf ne doit pas faire les travaux qu’il ne doit pas. Il a comme objectif de rentabiliser son intervention. Il faut que le client ne puisse contester ses futurs devis en réunion de chantier. 

Une fois cet état des lieux réalisé, tout comme celui de la maintenance, il doit être adressé en courrier recommandé où remis en main propre de la maitrise d’oeuvre lors d’une réunion de chantier. Le technicien travaux neuf devra facturer tous les travaux qui ne figurent pas sur sa commande.

Quand réaliser un état des lieux sur site

Comme nous avons pu le voir plus haut dans cet article, plus tôt l’état des lieux sera formalisé plus confortable sera le travail du technicien après. Un audit vous apporte un confort de travail car il n’a pas d’ambiguïté. 

Le technicien soumettra alors un devis pour une remise en état des installations existantes avant d’attaquer les nouveaux travaux. 

Le technicien travaux neuf ne doit jamais oublier de défendre les intérêts de son entreprise et donc de remonter le coefficient sur affaires. L’état des lieux lui apporte une opportunité extraordinaire !

Pourquoi réaliser un état des lieux avant intervention

Procéder à un état des lieux permet au technicien de définir le cadre de son intervention. Les limites des prestations techniques seront d’un commun accord validées par les deux parties. Il ne doit se sentir redevable d’aucuns travaux supplémentaires. 

Les interventions techniques sur site ne peuvent être rentables que si au préalable il y a un état des lieux. Cette action apporte :

  • Confort de travail,
  • Bonification du coefficient sur affaires,
  • Travaux supplémentaires,

Et surtout elle évitera au technicien de se retrouver dans des situations très inconfortables. Un état des lieux doit être établi systématiquement lors d’un nouveau chantier ou nouveau contrat.