Un technicien maintenance joue un rôle important dans l’organisation d’une société du second oeuvre du bâtiment, notamment au sein du service maintenance, parce qu’il est le garant du parfait achèvement des travaux de maintenance (maintenance préventive et/ou corrective) et de la satisfaction client. Il est également en charge du respect des délais contractuels liés à l’astreinte du contrat de maintenance.

Bien évidemment, cela demande de la part du technicien

  • Qu’il apprécie le travail en équipe,
  • Qu’il possède toutes les compétences techniques et l’habilitation pour effectuer son action curative,
  • Qu’il ait une bonne relation avec son chef d’équipe,

Devenir technicien de maintenance SAV demande une grande organisation. Elle est essentielle au niveau du service, du groupe et de l’individu. Le métier de technicien est un métier complet.  La difficulté réside sur le profil technique du candidat, sortant souvent d’un bac électrotechnique il n’est souvent pas concerné par ce côté organisationnel.

Idéalement il faudrait constituer une pépinière de jeunes techniciens au sein de l’entreprise du bâtiment. Tous les moyens sont bons pour lui permettre de découvrir son futur poste de technicien :

  • La formation en alternance pour le sensibiliser le plus tôt possible,
  • Un passage par le bureau d’études interne pour qu’il intègre la gestion d’une affaire,
  • Le mettre en binôme et lui offrir la possibilité de tourner sur tous les métiers (chantier à la rentabilité de l’affaire),

Les principales zones d’intervention d’un technicien de maintenance

En général, un Responsable maintenance est rarement considéré comme un simple ouvrier parce que son intervention concerne principalement l’entretien et le service maintenance sur tout type de bâtiment (ERP, IGH, R7…). En matière d’organisation le technicien de maintenance doit avant son intervention intégrer : 

  • S’il y a du travail en hauteur,
  • S’il doit réaliser une intervention en dehors des heures d’ouverture du site,
  • S’il doit au contraire travailler en milieu occupé, 
  • Si le bâtiment possède des locaux à sommeil,

Le technicien de maintenance doit être polyvalent et se doit de porter un regard précis sur la rentabilité de son intervention. Le manager de proximité possède un rôle très important dans l’implication du technicien. Certains tech vont aussi se spécialiser dans un seul domaine comme l’informatique, l’électricité ou la menuiserie.

Pour que l’organisation du technicien de maintenance soit réussie, il va devoir préparer le plus en amont possible son intervention sur site.

Il va notamment regarder :

  • S’il a tous les outils pour la maintenance de systèmes,
  • S’il a tous les équipements de protection sur lui,
  • La gestion des stocks (magasin, voiture..) soit dans le vert,
  • Vérifier les contraintes liées à la réglementation pour ne pas perdre de temps,

Ensuite, il se chargera de fournir toutes les dispositions que le propriétaire doit prendre en compte en cas de panne ou de dysfonctionnement sur l’un des équipements. Dans ce cas, il assure le suivi des travaux correctifs ainsi réalisés. Mais, il peut également s’en occuper par ses propres moyens, étant donné qu’il maîtrise mieux l’ouvrage. 

Planification et coordination de l’intervention du technicien

L’organisation du technicien de maintenance doit inclure, dès son arrivée, un état des lieux des installations. L’expérience professionnelle du poste de travail de technicien lui permet d’intervenir sur une procédure précise. L’état des lieux sera réalisé avant d’intervenir sur les équipements et/ou d’entamer un diagnostic.

L’état des lieux sera effectué sur toutes les interventions :

  • Maintenance corrective,
  • Maintenance préventive,
  • Maintenance industrielle,
  • Réseau informatique,
  • Équipements électriques,
  • Maintenance électronique,
  • Systèmes industriels….

Il est essentiel pour l’entreprise qui emploie le technicien de prendre une photo de l’existant avant toute intervention. Cela permettra aussi à l’entreprise de se couvrir en cas de conflit antérieur. Il lui faudra aussi réaliser une maintenance des équipements suivant le contrat de maintenance.  

De son coté, le Responsable maintenance sera en mesure d’établir un planning

  • Des travaux supplémentaires liés à une maintenance préventive,
  • Un complément d’installation suite au déclenchement d’une astreinte,
  • Une intervention du à une commande.

Il est du rôle du responsable du service de donner au technicien le bon d’intervention comprenant :

  • Le temps imparti pour réaliser la remise en état,
  • Le Dossier des ouvrages exécutés (DOE),
  • L’historique si jamais le technicien est nouveau chez ce client.

Suivi du ravitaillement en ressources matérielles

D’aucuns l’appellent le « docteur des machines », appelé également agent d’entretien du matériel, le technicien de maintenance s’occupe également de contrôler l’approvisionnement en matériaux de construction sur un chantier, et autres pièces détachées. Plâtre, parafoudre, rive, tomette ou encore tuiles, ce sont autant d’éléments indispensables pour la construction d’une maison et qui doivent faire partie de l’organisation du technicien. Et c’est le métier d’un technicien de maintenance de s’assurer que ces équipements répondent tous aux normes et sont fournis en quantité nécessaire sur le chantier d’intervention. Une simple défaillance au niveau du nombre de clous, de moellon, de fourreaux, de fibres-ciment ou de balises de sécurité peut en effet conduire à un danger.

Il lui faudra faire un audit de ses outils après chaque fin de journée pour réaliser un réassort. Le manque d’outils ou de pièces détachées va impacter la rentabilité de l’affaire. Tous les retards iront directement attaquer la qualité perçue de votre client. Le technicien est le premier commercial de l’entreprise. A lui seul il a le pouvoir d’augmenter la fidélisation client ou au contraire peser sur le portefeuille clients.

Maillon essentiel dans la réalisation d’un chantier, le technicien maintenance doit disposer de qualités diverses pour réussir son intervention. On notera entre autres :

  • Soigner sa relation client lors de chaque contact avec le site client,
  • Être capable d’établir le bon diagnostic et solutionner les problèmes rapidement,
  • Modifier, changer, améliorer un matériel pour en faciliter son exploitation,
  • Savoir rédiger un rapport concis et détaillé sur chaque intervention

Le principal objectif du responsable d’affaires dans ce processus de suivi du ravitaillement en matériaux de construction sur chantier consiste aussi à assurer l’esthétique de la construction réalisée. D’ailleurs, il peut être amené à définir lui-même les bons fournisseurs de matériaux comme les cloisons, les menuiseries d’intérieur, les fenêtres, les peintures ou même le parquet. En choisissant ses propres partenaires de travail, il assure au mieux également sa mission. 

Relation client avec la maitrise d’ouvrage

En voilà un point qu’il ne faudra pas négliger. Le technicien devra quotidiennement rendre compte à la maitrise d’ouvrage de son avancement sur le chantier. Le technicien à une chance énorme, celle de pouvoir côtoyer le client final. Lors de chaque arrivée sur site, le technicien de maintenance doit passer dire bonjour à la maitrise d’ouvrage et donner les grandes lignes de son action du jour. Il ira sur les lieux du chantier et fera visualiser à son client le résultat de son action du jour. 

Le technicien est en ce sens le premier commercial de l’entreprise. Il a la possibilité de bâtir une relation client forte. Il va transpirer sur le site de la maitrise d’ouvrage. Si le technicien arrive a créer autre chose qu’une relation de travail avec la maitrise d’ouvrage alors il aura augmenter les chances de son entreprise d’être reconduite par le client.